Et si, à salaire égal, on travaillait moins pour en faire plus pour les autres ? Et si une Bruxelloise avait accès aux mêmes jobs et au même salaire qu’un … Bruxellois ? Et si les jeunes avaient la garantie de trouver un emploi qui leur donne de vraies perspectives d’avenir ? Et si la mobilité devenait une source de développement économique ?

Pour les élections de 2019, la FGTB Bruxelles a décidé d’éditer un mémorandum destiné à nos affiliés et aux bruxellois. Il reprend en quelques pages l’essentiel des revendications et valeurs portées par notre organisation pour la prochaine législature régionale 2019/2024. Ce mémorandum servira également de référence pour évaluer les programmes des différents partis.

Les résultats des élections communales d’octobre 2018 sont plus qu’encourageants. Ils nous confirment qu’une majorité de bruxellois rejette les politiques de droite du gouvernement fédéral et choisit très clairement en faveur d’un modèle de société plus juste et durable.

Tous les sujets abordés dans ce document sont issus des résolutions adoptées en mai 2018 lors de notre Congrès statutaire et s’inscrivent dans le cadre d’une campagne globale en vue des élections régionales de mai 2019.

Notre démarche est simple : replacer les travailleuses et travailleurs (avec ou sans emploi) au centre des préoccupations politiques. C’est l’essence même de notre organisation : un plaidoyer progressiste qui sera martelé avec force tout au long de la campagne des régionales. Avec, en point d’orgue, le 1er mai 2019 sur la place Rouppe, qui mettra en avant la vigueur de notre engagement pour un modèle de société juste, égalitaire et durable ainsi que la nécessité d’unir tous les travailleurs, avec ou sans emploi, dans notre lutte.

D’ici les élections régionales de mai, la FGTB Bruxelles mènera une campagne qui s’articulera autour de nos trois priorités pour la prochaine législature :

  • La qualité de l’emploi car chacun doit pouvoir s’épanouir via le travail ;
  • La diversité et le modèle bruxellois du  «  vivre ensemble », qui constitue une ligne de force pour notre Région;
  • Le droit à la ville car chacun doit bénéficier d’une véritable qualité de vie en termes de logement, de mobilité ou de santé.

Dans les semaines à venir, ces différents thèmes seront également présentés de manière concrète à travers des baromètres de la qualité de l’emploi, du vivre ensemble et de la qualité de vie à Bruxelles.

Le mois de mai est proche et beaucoup reste encore à faire.

Les élections de 2019 seront cruciales. Il en va de l’avenir de tous les bruxellois, ceux qui y vivent et ceux qui y travaillent. Et, même au-delà, d’un modèle fédéral fort et solidaire.

Plus que jamais, nous nous engageons ensemble pour un combat en faveur d’une politique pour Bruxelles qui soit à l’image de notre Ville Région : accueillante, forte et à visage humain.

Estelle CEULEMANS | Secrétaire générale de la FGTB Bruxelles.