SANTÉ

Opposer l’économique à l’humain est intolérable

La crise sanitaire du Covid-19 a révélé les effets pervers des politiques néolibérales et commerciales sur notre système de santé et notre sécurité sociale, appliquées en particulier ces dernières années. C’est désormais clair : la logique marchande est incompatible avec la poursuite d’un objectif de santé publique à visage humain, solidaire et inclusif.

Pour garantir aux générations futures une sécurité sociale et des soins de santé de qualité accessibles à toutes et tous, il est urgent de renforcer et pérenniser/durabiliser notre système de soins. Pour y parvenir, la FGTB Bruxelles réclame :

• Revalorisons le travail !
• Nos salaires doivent augmenter et nos conditions de travail s’améliorer.
• Notre sécurité sociale doit être renforcée et correctement financée afin de protéger tous les travailleurs.
• Mobilisons-nous pour vivre et travailler dignement !
• Car sans un changement de cap radical, la précarité va devenir demain le quotidien de trop nombreux travailleuses et travailleurs bruxellois.

EMPLOI 

 

Trop de travailleur.euse.s perdent tout ou une partie de leur revenu

Si la sécurité sociale a permis de limiter les dégâts pour les travailleurs, la crise sanitaire n’a fait qu’aggraver les inégalités de revenus. À travers sa campagne pour « Un travail juste, pas juste un travail ! » lancée en 2019, la FGTB Bruxelles se mobilise et dénonce la précarisation croissante des travailleuses et travailleurs bruxellois.

De trop nombreux travailleurs se sont retrouvés du jour au lendemain sans salaire ou allocation sociale : travailleurs intérimaires, free-lances, flexi-jobs, intermittents du spectacle, stagiaires, étudiants jobistes, etc. D’autres ont perdu jusqu’à 40 % de leur revenu ; ce qui a fortement impacté les travailleurs avec un bas salaire.

La crise a aussi particulièrement mis en lumière les mauvaises conditions de travail et de revenu des travailleurs des secteurs pourtant essentiels: bas salaires, sous-effectif, charge de travail, difficulté de concilier vie privée et professionnelle.

De nombreux travailleurs sont actuellement victimes de faillites ou de restructurations et se retrouvent sans emploi ; ce phénomène risque de s’amplifier dans les mois à venir.

Les travailleurs bruxellois ont été particulièrement affectés par cette crise. Des secteurs économiques entiers ont tout simplement été mis à l’arrêt.  D’autres ont connu une dégradation importante de leurs conditions de travail.

DIVERSITE | Egalité salariale

 

La FGTB pour l’égalité femmes-hommes

L’écart salarial* est un révélateur de tous les mécanismes de discrimination que les travailleuses subissent dans le monde du travail : les temps-partiels, la difficulté de concilier vie privée et travail, le manque de structure d’accueil pour les enfants, la répartition inégale des tâches familiales, les stéréotypes qui perdurent dans l’orientation scolaire et le choix des métiers, la sous-représentation des femmes dans les fonctions dirigeantes… En 2019, il est injustifiable que les travailleuses soient encore confrontées à des conditions de travail et de rémunération ainsi qu’à des pensions inférieures à celles des hommes ! La FGTB se mobilise au quotidien pour sensibiliser les acteurs du monde du travail, les pouvoirs politiques, les citoyennes et les citoyens aux inégalités entre femmes et hommes. Elle propose des pistes concrètes d’actions en entreprises, via la concertation sociale, pour agir contre les discriminations de genre et pour plus d’égalité au travail. Grâce aux actions de la FGTB, La Loi du 22 avril 2012 visant à lutter contre l’écart salarial a créé plusieurs outils pour détecter les inégalités au travail notamment via l’utilisation du bilan social et le rapport bisannuel de la structure de rémunération des travailleurs.

* basé sur le salaire mensuel brut

DIVERSITE | Ville cosmopolite

 

Egalité, solidarité et diversité : la FGTB au quotidien pour l’égalité et la diversité au travail

Bruxelles est cosmopolite, riche et très diversifiée mais les bruxellois ne sont pas égaux face à l’emploi. Les inégalités continuent de toucher spécifiquement certaines catégories de la population. Les femmes subissent plus souvent un emploi à temps partiel que les hommes. Les jeunes endurent une plus grande précarité sur le marché de l’emploi. Et pour les personnes d’origine étrangère, ces inégalités inacceptables sont encore accentuées. Les inégalités et les discriminations divisent le monde du travail et le déforcent dans ses luttes sociales. La FGTB Bruxelles défend l’égalité et la solidarité entre toutes les travailleuses et tous les travailleurs, quels que soient leur âge, leur genre, leur origine, leur état de santé, leur orientation sexuelle… Elle combat évidemment les préjugés et comportements racistes, sexistes, homophobes et inégalitaires. Par l’action quotidienne de ses délégués en entreprise, la FGTB agit en faveur d’une gestion du personnel égalitaire. En 2018, la FGTB Bruxelles a, dans cet objectif, notamment formé et outillé pour agir concrètement en entreprises près de 400 délégués syndicaux. En 10 ans, elle a également contribué à l’élaboration et au suivi de plus de 190 plans de diversité en entreprise à Bruxelles.

EMPLOI | Femmes

 

“Pour un travail juste, pas juste un travail”: la FGTB se bat au quotidien pour des emplois de qualité pour toutes et tous

Ces dernières années, sous le coup des politiques de droite de dérégulation du droit et des conditions de travail, la précarité et la flexibilité de l’emploi se sont fortement accentuées. Cette dégradation de la qualité de l’emploi touche tout particulièrement les femmes, qui subissent plus souvent un emploi à temps partiel que les hommes. Seules 6,9% des femmes travaillant à temps partiel l’ont choisi délibérément. 34,6% des femmes invoquent des raisons « personnelles et familiales » ou le manque disponibilité de services de soins pour les enfants et autres personnes dépendantes.

Pour la FGTB Bruxelles, le travail doit être source d’épanouissement pour tous les travailleurs et toutes les travailleuses. Il doit leur permettre de mener une vie digne et de bénéficier de bonnes conditions de travail et de rémunération.

Chaque jour, dans les entreprises de Bruxelles, ce sont plusieurs milliers de délégués syndicaux FGTB qui, via la concertation sociale ou l’action syndicale, se battent pour améliorer la qualité de l’emploi et les salaires de tous et toutes.  La FGTB Bruxelles les soutient dans leurs combats quotidiens et se mobilise chaque fois que nécessaire pour construire une Région où l’on s’épanouit même au travail.

EMPLOI | Jeunes

 

“Pour un travail juste, pas juste un travail”: la FGTB se bat au quotidien pour des emplois de qualité pour toutes et tous

Ces dernières années, sous le coup des politiques de droite de dérégulation du droit et des conditions de travail, la précarité et la flexibilité de l’emploi se sont encore accentuées. Cette dégradation de la qualité de l’emploi touche tout particulièrement les jeunes : ceux-ci travaillent désormais majoritairement via des contrats temporaires qui les précarisent car ils rendent impossible toute projection dans un avenir professionnel et personnel.

Pour la FGTB Bruxelles, le travail doit être source d’épanouissement pour tous les travailleurs et toutes les travailleuses. Il doit leur permettre de mener une vie digne et de bénéficier de bonnes conditions de travail et de rémunération.

Chaque jour, dans les entreprises de Bruxelles, ce sont plusieurs milliers de délégués syndicaux FGTB qui, via la concertation sociale ou l’action syndicale, se battent pour améliorer la qualité de l’emploi et les salaires de tous et toutes.  La FGTB Bruxelles les soutient dans leur combat quotidien et se mobilise chaque fois que nécessaire pour construire une Région où l’on s’épanouit même au travail.

SANTE AU TRAVAIL

 

“Pour un travail juste, pas juste un travail”: la FGTB se bat au quotidien pour améliorer les conditions de travail de toutes et tous

Le constat n’est pas neuf : la pénibilité des conditions de travail s’accentue, les rythmes de production s’intensifient et la charge de travail augmente sans cesse. Nombreux sont aujourd’hui les travailleurs et les travailleuses souffrant de stress lié à leurs conditions de travail. Les conséquences sont inévitables : augmentation des burn out, explosion des travailleurs en maladie/invalidité… Les nouvelles formes de management, qui accentuent la mise en concurrence des travailleurs, en sont l’une des principales causes.

Pour la FGTB Bruxelles, il est évidement essentiel que le travail ne soit pas source de souffrance et permette à chacun et chacune de s’épanouir au travail.

Chaque jour, dans les entreprises à Bruxelles, ce sont plusieurs milliers de délégués syndicaux FGTB qui luttent au quotidien pour améliorer les conditions de travail de toutes et de tous. La FGTB Bruxelles les soutient dans leurs combats quotidien et se mobilise chaque fois que nécessaire pour construire un Région où l’on s’épanouit même au travail.